06 mars 2009

La politique de Sarkozy à la loupe

La réalité de la politique Sarkozy

Vu les propos de madame la ministre de finances le 4 mars 2009 devant l'hémicycle.

Je me permets de citer, au sujet de la taxe professionnelle :

..."nous avons des pistes pour compenser financièrement les collectivités territoriales, donc deux d'entre elles sont augmenter la TIPP, et augmenter les taxes sur la valeur ajouté"...

Nous (les gueux béotiens et tous ceux avec un revenu qui ne dépasse 1500€ par mois) avons en mémoire, l'augmentation de la redevance télé, des taxes supplémentaires sur la téléphonie mobile et l'Internet qui se répercutent sur tous les citoyens et affectent fondamentalement les moins favorisés.

Il est facile de conclure sans le moindre risque d'erreur :

1.- que le gouvernement suspend le revenu des annonceurs publicitaires de l'audiovisuel public pour endiguer les difficultés des chaînes privées

2.- du coup transfère la charge sur le consommateur. De la même manière qui compte le faire pour la suppression de la Taxe Professionnelle.

Donc

1.- Si je suis patron et propriétaire d'entreprise cela est une très bonne nouvelle.

2.- Si je suis chômeur, ouvrier ou que j'appartiens à 70% des actifs en France à gagner moins de 2500€ mois la nouvelle est moins bonne !

Ce sont des faits avérés et vérifiables, avis aux électeurs pour 2012!

D'autant plus que la politique de relance est obstiné sur une seul des composantes de la loi basique de l'économie : l'offre, en délaissant la demande

Sauf lorsque les syndicats et les collectives comme celui de la Guadalupe imposent la réalité du terrain à un gouvernement autiste et orgueilleux.

Je souhaite que les secrétaires généraux des principales centrales syndicales aient bien pris note.

Car ils ne se prononcent pas avec la véhémence que la situation l'exige, surtout que l'exemple de la Guadalupe doit être plus que souligné !

En fin je me comprends.

De toutes manières les revendications du peuple s'imposent devant, le hold-up de la UMP sur le Sénat et L'Assemblé, qui ne sont plus que des simples pantins à la bote d'une personne.

Et je pesse mes mots,

Des marionnettes ! Alors que leur mission est de défendre les intérêts du peuple, le parlement se trouve à signer à posteriori les lois.


Posté par gramophone à 09:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,