13 août 2014

La presse remplirait ses colonnes du tout venant!

Et si nous parlions les yeux dans les yeux ? à quoi sert un parti politique aujourd'hui?

 

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone

Joigny 13 août 2014

 

Les partis politiques traditionnels sont en train de perdre de leur crédibilité.

 

Certaines querelles de clocher semblent sincèrement ridicules vis à vis des problèmes de fond. Qui fait quoi dans tel ou tel parti? Qui gouverne tel ou tel groupe politique? Mais les intérêts des franaçais sont ailleurs!

 

Pour des raisons relatives à la morale, je vais même pas y toucher la conjoncture médiatique d'une parti politique, mais plus que pour plaisir, pour amour de la vérité et la raison, je vais montrer que autre-atlantique la gouvernance agit strictement de la même manière.

 

Les banquiers des USA auraient reçu plus de 12 000 milliards de dollars, de manière pour le moins obscure. L'état aura prêtait aux banques à des taux proches de zèro.

 

Sans même pas effleurer l'image de la politique française, de leurs partis traditionnels, sans même pas chatouiller, le chauvinisme monumental du gaulois type, je suis en mesure d'affirmer (les pays d’Europe ont fait la même chose) que les crises économiques, crées de tout pièce par les "sangsues de la finance" sont des outils très efficients pour appauvrir les classes populaires !

 

Les banques detestent le communisme, mais preferent ce système pour refaire surface! Par contre des millions de gens, continuent eux a detester le communisme! qui favorise pourtant les banques! Puisque c'est le contribuable en dernier ressort qui apporte l'argent pour que les banques centrales vont prêter à taux zèro aux banques qui à leur tout preterons à taux 8 voir 16% pour se refaire une sante! Nous les gueux, nous les béotiens, nous les ignares, admetons sans causionner que le communisme n'est pas bien!

 

Langage prosaïque (pour que tout le monde comprenne)

 

La Réserve Fédérale des États Unis ; en faisant des emprunts à taux zéro aux banques, à raison de 80 milliards de dollars par moi ; (un exemple) mais aussi et surtout une réalité ! Que j'ai étayais déjà avec source FED et documents présentés par la FED dans leur site. 80 milliards que les banques auraient utilisé pour se refaire une santé, bien évidement pour à leur tour prêter aux entreprises à taux de 8 a 10 %, un élève de collège saura déjà le volume de bénéfices, MENSUELS s'il vous plaît !

 

La Banque Centrale Européenne aura renflouée aussi les banques, comment l'a bien fait la FED pour les banques des USA, la dette de plusieurs pays à la dérive ; le citoyen lambda, sais grâce à l'aide très opportune du web, (j'ai aussi rendu publique l'ardoise et le montant de renflouement des banques, portugaises, espagnoles, italiennes, et bien sur grecques), mais pas seulement.

Dans une certaine opacité puisque les médias par la plus part, ne rendent pas publique ce genre d'informations. Quelques journalistes comme Julien de la Brosse (l'express) aborde le sujet, ainsi il parle de 1000 milliards qui auraient aidé à renflouer les banques, d'une parti le crédit aux entreprises semble bien avoir été favorisé, en détriment bien sur du crédit à la consommation. Un non sens grossier, puisque la loi de l'offre et la demande, exige qu'il y ait de l'argent pour motiver la consommation sans laquelle l'offre des entreprises, serait en berne.

 

Le citoyen lambda à bien compris, que le pouvoir des banquier s’accroît vertigineusement en détriment du pouvoir des partis politiques, des gouvernances, mise à genoux. Terrain propice au progrès des populistes donc des extrêmes.

Pour nombre des nantis, de leurs acolytes, cette vision est volontairement étouffée car elle leur jette dans la figure un sentiment plus que de connivence, une forte responsabilité ; donc on tente d'offrir en spectacle ridicule des affrontements intestins entre minuscules groupes, les médias tentent de compléter leurs colonnes avec des faits divers, et arrivent à magnifier des broutilles il y a pas long temps jamais mise en page. Tout en s'efforçant d’éviter de traiter les causes de l'agonie d'un système où la cupidité règne. La presse remplirait ses colonnes du tout venant!

Posté par gramophone à 23:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,